Revenir en haut Aller en bas

Revival Rock

Thème X : All you need is (love) Music ! - Forum Privé-
 
-61%
Le deal à ne pas rater :
SEB Yaourtière multifonction : yaourtière, fromagère, desserts ...
39.49 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez

You, The Night & The Music - Ursula

Revival Rock :: ♪ LONDON CALLING ♪ :: Boroughs & Districts :: Soho :: Ronnie Scott's jazz club
Damian A. Henley
Messages : 841
Age du personnage : 35 ans
Avatar : Sebastian Stan
Crédit(s) : edelweiss-rpg & shreyziz
Mood : Alright
Playlist : Nina Simons - Feeling Good, Sonny Sharrock - Ask The Ages, Sid B - Man of Simple Pleasures, Owen Campbell - Aya, Warning Sign - Four Little Word, Gorilliaz - Clint Eastwood, Jamie Cullum - Wheels, Heiress - Sober, The Troggs- Wild Thing, Chicago - 25 or 6 to 4, Queen – Bohemian Rhapsody, Bryan Adams - Summer Of '69, The Police - Message In A Bottle, Thelonious Monk – Round Midnight, Ella Fitzgerald & Louis Armstrong – ‘Summertime, George Harrison - Got My Mind Set On You, The Who - Eminence Front
Profession : Propriétaire d'Abstract Sounds, Critique Musical, Pianiste
Coté cœur : Heiress
You Rock!
Messages : 841
Age du personnage : 35 ans
Avatar : Sebastian Stan
Crédit(s) : edelweiss-rpg & shreyziz
Mood : Alright
Playlist : Nina Simons - Feeling Good, Sonny Sharrock - Ask The Ages, Sid B - Man of Simple Pleasures, Owen Campbell - Aya, Warning Sign - Four Little Word, Gorilliaz - Clint Eastwood, Jamie Cullum - Wheels, Heiress - Sober, The Troggs- Wild Thing, Chicago - 25 or 6 to 4, Queen – Bohemian Rhapsody, Bryan Adams - Summer Of '69, The Police - Message In A Bottle, Thelonious Monk – Round Midnight, Ella Fitzgerald & Louis Armstrong – ‘Summertime, George Harrison - Got My Mind Set On You, The Who - Eminence Front
Profession : Propriétaire d'Abstract Sounds, Critique Musical, Pianiste
Coté cœur : Heiress
Damian A. Henley
Sam 12 Juin - 16:48
You, The Night & The Music - Ursula C66ede368aeecc04562c7e90cd0f4d58ed47ad03 You, The Night & The Music - Ursula Tumblr-d8ec8c8e7c08d0389140e7e4a139b3d0-edb13d2a-500


Flashback
Damian a 20 ans, il est dans l’un des bars les plus grandioses de la capitale anglaise pour assurer le début d’un spectacle donné par toute la crème du Jazz de la planète. Et lui, petit nouveau, petit étudiant qui n’a de prestigieux que le nom de la richesse de son père devra assurer l’entrée devant un public exigeant. Assit devant le bar, il stressait. Cela ne servait à rien de toute façon, le début du set était dans trois minutes. Jamais il n’aurait le temps d’apprécier vraiment l’effet désaltérant de la boisson mousseuse et ambrée. Pourtant Damian commanda tout de même au barman une autre bière. À vrai dire, il avait besoin de quelque chose de plus fort. Ses doigts devenaient moites à force de trac. D’énervement. Trop tard. Le serveur venait de poser devant lui le bock plein.
- Merci… grommela-t-il, en se saisissant de l’anse.
- Alors, c’est vous le fameux Henley ?
Il leva vers l’employé du bar des yeux surpris.
- Pourquoi me demandez-vous ça ?
- Parce que Monsieur Wanalker vous cherche partout ! Je crois que le concert commence dans pas longtemps…
Le jeune musicien, comme chaque fois qu’il se sentait dérangé dans ses pensées, s’en irrita intérieurement.
- Alors, dites à ce Monsieur que je viens tout juste de me commander une bière… et qu’il ne s’en fasse pas pour moi. Je le rejoindrai directement sur scène !

L’homme au bar le dévisagea un instant. Il reconnaissait dans pareille réponse l’insolence de la vingtaine. L’arrogance aussi peut-être de ceux bénis par les dieux. Damian s’aperçut que sa réponse avait vaguement choqué l’employé mais n’en eut cure. Il passa une main nerveuse à travers ses boucles châtain clair et, après un nouveau sourire au serveur, but d’une traite le contenu de son verre. L’alcool aussitôt fit son effet. Maintenant il était chaud. Il était prêt. Le piano d’abord égrena quelques accords, qui semblaient disparates. Les derniers bruissements de spectateurs encore mal installés s’atténuèrent doucement. Enfin, dans le silence recueilli de ce kiosque en plein air au cœur de la pinède s’éleva le souffle de Dam, aussitôt salué par les ovations du public. La nuit brusquement parut s’éclairer d’une intense lumière. C’était comme si l’on venait d’allumer au beau milieu de la scène un brasier ardent. Tous ces prestigieux noms recevaient en pleine face ces quelques notes, aussi brillantes que des pierres précieuses. Aussi tendres qu’une caresse. Subjugué, ils fixèrent le musicien qui pianotait, les yeux clos, comme rentré à l’intérieur de lui-même. De cette seconde, et jusqu'à la fin du morceau, leurs yeux ne dévièrent pas du jeune pianiste qui occupait l’intégralité de la salle à présent. Alors éclatèrent les premiers applaudissements accompagnés de cris et de quelques sifflements, témoignant de l’enthousiasme le plus vif. Damian Henley était dans la cours des grands à partir de ce moment, c’est sa la vraie vie qui commençait pour lui ! Après le succès fracassant de ce premier concert nocturne, le jeune musicien encore inconnu la veille tous les soirs de la semaine donna la réplique sur scène à de grandes vedettes. Et parce que Damian vivait un rêve éveillé, de même, tous les soirs, il renouvela le miracle. Bien sûr, ce n’était pas la première fois qu’il faisait de la scène. Damian depuis un moment déjà tournait dans différentes formations, qui requéraient ses compétences et sa sensibilité si particulière, au piano, mais ce soir là fut le déclic, le départ de tout !
Fin du flashback.

Aujourd’hui, Damian Henley est un nom connu dans le paysage musical, d’abord pour son statut de pianiste, pour celui de directeur d'un label, et enfin celui de critique musical. Il lui arrive même de pousser parfois la chansonnette et de laisser découvrir qu’il était également une assez agréable voix. D’ailleurs, ce soir, dans ce club de Jazz, Damian laissait extérioriser sa voix pour la première fois depuis pas mal de temps. Accompagné d’autres musiciens, ses doigts se posaient aisément sur les touches de ce grand piano noir, quel plaisir pour lui que de jouer devant un public, de partager sa passion avec autrui. L’idéal pour Damian, a toujours été cette ambiance intimiste qu’il ne peut retrouver que dans des clubs comme celui-ci. Il adorait par-dessus tout ce sentiment d’union qu’il ressentait. Cet échange qu’il effectuait autant avec les musiciens qu’avec le public. Damian vivait à cet instant sa passion de toujours.

A la fin de sa prestation, il eut droit aux applaudissements chaleureux des personnes présentes. Peu nombreuses dans ce petit club, et c’était tant mieux. Il n’a de toute façon pas la carrure, ni l’attitude qu’il faut pour être une star. Le milieu du Jazz a de toute façon toujours été tempéré. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, personne ne niera que les musiciens de ce style sont souvent les plus doués. Mais on ne va pas lui jeter des fleurs, il déteste ça aussi. Damian quitta son piano et la scène après avoir remercier le public et les musiciens. Cédant sa place à un autre jeune pianiste cette fois. Ce qu’il appréciait ici, c’est la chance qu’on donne à de jeunes artistes, les laissant ainsi faire découvrir ce qu’ils savent faire, leur accordant une chance. Sur le point de rejoindre l’une des tables ou se tenait quelques unes de ses connaissances, une main vint de poser sur son épaule. Ce n’était autre que celle du barman qui l’informa de la présence d’Ursula qui l'attend au bar. Ursula, ici ? Sans lui en avoir parlé ?  Il s’avança alors jusqu’au bar et un grand sourire se dessina sur ses lèvres. La surprise laissa place au contentement. Sans un mot, il l’accueillit par un doux baiser avant de ne prendre la parole « T’aurais du me dire que tu viendrais, j’aurais joué un morceau en ton honneur… » C'était nouveau, l'embrasser en puclib sans se soucier de rien, ni de personne.
Ursula Fanning
Messages : 1236
Age du personnage : 30 ans
Avatar : Coco Rocha
Crédit(s) : morphine(avatar)/ross(sign)/ziggy stardust(gif)
Mood : Fantastic !
Playlist : Depeche Mode - Enjoy the silence|Sid B - Days are Forgotten|Owen Campbell - The Line|Black Stones - Shut Your Mouth|Beach Boys - Good Vibrations|The Cure - In Between Days|Depeche Mode - Wrong|Radiohead - No Surprises|Amy Winehouse - Back To Black|Queen - The Show Must Go On|Madonna - Frozen|Annie Lennox - Why|Sid B - Club Foot|Warning Sign - Four Letter Word
Profession : Chanteuse, Ambassadrice à l'ONU
Coté cœur : Un certain pianiste, critique, responsable d'un label
You Rock!
Messages : 1236
Age du personnage : 30 ans
Avatar : Coco Rocha
Crédit(s) : morphine(avatar)/ross(sign)/ziggy stardust(gif)
Mood : Fantastic !
Playlist : Depeche Mode - Enjoy the silence|Sid B - Days are Forgotten|Owen Campbell - The Line|Black Stones - Shut Your Mouth|Beach Boys - Good Vibrations|The Cure - In Between Days|Depeche Mode - Wrong|Radiohead - No Surprises|Amy Winehouse - Back To Black|Queen - The Show Must Go On|Madonna - Frozen|Annie Lennox - Why|Sid B - Club Foot|Warning Sign - Four Letter Word
Profession : Chanteuse, Ambassadrice à l'ONU
Coté cœur : Un certain pianiste, critique, responsable d'un label
Ursula Fanning
Mar 9 Aoû - 23:35
Tant d'amours perdus au fond de ses mémoires, rangés dans un tiroir ….C'était d'abord sa voix. Une voix qui donnait envie de s'y plonger, et grave, et mélodieuse. Une voix qui donnait envie de fermer les yeux. Elle a aimé cette voix avant le reste, essayant de deviner à ses intonations qui il pouvait être. Il s'exprimait avec aisance et humour, mais avec juste assez de pudeur et de discrétion, pas de timidité, non, en aucun cas, mais avec cette retenue et ce mystère si rares. Elle aurait voulu l'approcher, le toucher. Plus tard elle croisa son regard. Bleu, comme il se doit. Elle baissa les yeux la première fois, puis elle chercha avidement à le rencontrer par l'œil, par la voix. Car aucun de ses autres sens, de proximité, ne seraient mis en jeu. Ursula se demandait si elle n’avait pas toujours été attirée par ce pianiste si inaccessible pour le genre de femme qu’elle avait été. Pour broder, et rêver, et imaginer. Pour éviter le dur choc du réel. Tout cela, elle avait tenté de le faire sien, mais la balance penchait dangereusement. Et la vérité avait fini par se montrer des années plus tard, elle était terriblement attirée par lui. Elle ne savait pas quand exactement, mais c’était là. Plus elle le regardait avec admiration et tendresse, plus l’évidence s’offrait à elle. Ursula n’avait jamais osé, parce que Damian était un homme trop lointain, trop bien pour elle…c’est ce qu’elle avait pensé pendant des années. Et lui, que voyait-il quand son regard croisait le sien ? Rien ne la distinguait de toutes ces belles filles qu’il pouvait rencontrer, toutes sans doute talentueuses...Alors elle osa. Audace bien petite pour quiconque d'autre qu’elle : s'approcher, sentir quelques secondes la chaleur de son corps, les effluves de son parfum, le frôler, doucement, en passant. Et elle eut droit à son sourire.

Souvenirs d’un passé présent, ou d’un présent passé, en cette salle ou le jazzman qui était son petit ami, n’avait pas encore connaissance de sa présence ici. Elle ne lui avait pas dit qu’elle passerait le voir, elle voulait lui faire une surprise. C’est bête à dire, mais il lui arrivait encore de douter, de ne pas croire au fait qu’elle sortait avec Damian Henley…et ce, pour un tas de raisons, la majorité étant superficiels, mais bien présents en elle. « Trop bien pour elle », ne l’est-il pas ? Oh, il est vrai qu’elle a bien changé, il est vrai que la jeune femme présente désormais la meilleure version d’elle-même, plus responsable et raisonnée…Pourtant, quoi qu’elle y fasse, cette petite voix ne cesser de lui répéter la même chose, que ça ne durera pas, qu’elle n’était pas son genre, que tout ceci n’était qu’un heureux concours de circonstances. Un sourire orne ses lèvres alors que Damian se dirigeait droit vers elle. Elle fut surprise lorsqu’il lui donne un doux baiser, Ursula ne s’y attendait pas de la part de Damian, cela la rendait si légère, si fragile aussi. « Je voulais te faire une surprise ! » Il y a un vrai plaisir à le retrouver, une vraie curiosité à le voir jouer, une réelle envie de se sentir proche de lui, le plus possible. « T’aurais joué quoi comme morceau en mon honneur ? » Demandait-elle d’un air espiègle. Gardant un sourire au bout des lèvres, elle rompe le contact visuel, se disant qu’elle avait en réalité une autre raison pour sa présence ici, et qu’elle n’avait pas envie de laisser cela pour la fin. Elle glissa l’une de ses mains dans son sac pour en sortir une clé usb qu’elle déposa sous le nez du musicien. « C’est la démo de certains morceaux pour mon nouvel album, j’ai envie d’avoir ton avis, ta critique au sens propre du terme ! » A cet homme qui n’avait jamais fait preuve d’autre chose que d’une objectivité artistique pure, elle a toujours envié et aimé cet aspect chez lui.

You, The Night & The Music - Ursula
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revival Rock :: ♪ LONDON CALLING ♪ :: Boroughs & Districts :: Soho :: Ronnie Scott's jazz club-
Sauter vers: